Une intervention instructive, auprès des Terminales SPVL, abordant la violence conjugale


Deux intervenantes des Associations Le Roc et SOS violence conjugale sont intervenues auprès de la classe de Terminale SPVL… Le thème abordé, la violence conjugale et son combat.

En effet, chaque année, 300 personnes sont victimes de violence conjugale en France, la plupart des victimes étant des femmes, sans oublier une petite minorité d’hommes qui sont également victimes (3-4 par an).

Un constat est clair : l’année 2020 débute avec le décès de 4 femmes en raison des violences conjugales.

Et l’on retrouve dans ce fléau plusieurs types de violence :

  • La Violence psychologique

  • La Violence physique

  • La Violence sexuelle

  • La Cyber violence

  • La Violence contrôle

Les relations toxiques sont, par ailleurs, très désavantageuses pour la victime car elle perd alors le contrôle pour faire des choix par elle et pour elle.

Il faut donc combattre ce crime trop peu médiatisé : Avant tout, des preuves sont requises pour une démarche judiciaire (marques de coup et blessures, messages de menaces, harcèlement par appel, etc...). Par ailleurs, des ITT (Incapacité Temporaire Totale) au-delà de 8 jours sont nécessaires pour faire appliquer une peine plus lourde à l’agresseur.

En 2019, on dénombre 155 femmes qui meurent sous les coups de leur compagnon mais aussi, en moyenne, une femme est violentée tous les 2 jours et tous les 14 jours pour les hommes. Il est à noter que très peu de victimes portent aujourd’hui plainte, en sachant que 37% des agresseurs sont les conjoints.

Malheureusement, cette approche de la violence conjugale concerne également les enfants : en effet, les jeunes garçons spectateurs des violences, peuvent reproduire le même schéma que l’agresseur. Et, à contrario, les jeunes filles spectatrices, ont davantage tendance à perdre confiance en elles et en grandissant, à avoir peur des hommes. Sans compter que l’on dénombre 220 300 enfants victimes, eux aussi, de violence conjugale.

Il existe des solutions d’hébergement en Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale pour sortir de cette spirale mais aussi, un accompagnement par des équipes éducatives et pluridisciplinaires.

C’est ce que les Associations intervenantes ont parfaitement bien expliqué aux jeunes de la section, rendant l’intervention captivante.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

LYCÉE BAHUET

41 bis avenue Edmond Michelet - 19100 BRIVE-La-Gaillarde

courriel : secretariat@bahuet.fr

Tél. 05 55 92 83 00 - Fax. 05 55 92 83 01